Les femmes ne mentent jamais plus finement que lorsqu’elles disent la vérité à ceux qui ne les croient pas

Les femmes ne mentent jamais plus finement que lorsqu’elles disent la vérité à ceux qui ne les croient pas. Pourquoi cela ? N’est-ce point parce que les femmes, en général, sont peu sincères et ne font guère usage de la vérité que pour mieux tromper, quand elles savent qu’on n’ajoutera pas foi à leur parole? ...

Les femmes sont toutes fausses comme des jetons

Les femmes sont toutes fausses comme des jetons. Les femmes veulent plaire à tout le monde, et, pour y parvenir, elles sont obligées de jouer tant de personnages divers, qu’il est bien difficile qu’en s’essayant à un pareil manége elles ne deviennent pas plus ou moins fausses. C’est, sans doute, sur cette observation d’expérience qu’a ...

L’amour des femmes tue le courage des plus braves

L’amour des femmes tue le courage des plus braves. C’est un fait en preuve duquel on peut citer la fable et l’histoire. Voyez Hercule abandonnant sa massue et filant une quenouille aux pieds de la reine Umphale ; voyez Antoine asservi lâchement aux charmes de Cléôpatre; et jugez, par ces exemples qu’il serait facile de ...

Paris est l’enfer des chevaux, le purgatoire des hommes et le paradis des femmes

Paris est l’enfer des chevaux, le purgatoire des hommes et le paradis des femmes. Les chevaux ont beaucoup à souffrir à Paris, les maris y éprouvent bien des contrariétés et les femmes y jouissent de toute sorte de plaisirs. Cette triade proverbiale était autrefois d’une vérité plus incontestable qu’aujourd’hui, surtout à l’égard des femmes, parce ...

Des femmes et des chevaux, Il n’y en a point sans défauts.

Des femmes et des chevaux, Il n’y en a point sans défauts. La perfection n’appartient à aucun être sur la terre, et sans doute il n’en faut point chercher le modèle chez les femmes ; mais les hommes sont-ils moins imparfaits qu’elles? La vérité est qu’en général les femmes ont plus de petits défauts et ...

Les hommes font les lois, les femmes font les mœurs

Les hommes font les lois, les femmes font les mœurs On sait que le comte de Guibert a placé ce vers heureux dans sa tragédie du Connétable de Bourbon où le premier hémistiche est dit par Adélaïde et le second par Bayard. Mais le comte de Guibert ne l’a point inventé ; il l’a trouvé ...

Sans les femmes les deux extrémités de la vie seraient sans secours et le milieu sans plaisir

Sans les femmes les deux extrémités de la vie seraient sans secours et le milieu sans plaisir. Il faut laisser à chacun le soin de développer dans son propre cœur cette vérité proverbiale qui résume si bien les obligations dont l’homme, à chaque phase de son existence, est redevable à la femme considérée comme mère, ...

Les femmes font les hommes

Les femmes font les hommes. Le passage suivant du comte J. de Maistre explique très bien le sens moral de ce proverbe : « Faire des enfants, ce n’est que de la peine. Mais le grand honneur est de faire des hommes, et c’est là ce que les femmes font mieux que nous. Croyez-vous, messieurs ...

Sans les femmes les hommes seraient des ours mal léchés

Sans les femmes les hommes seraient des ours mal léchés. Si les hommes ne vivaient qu’avec d’autres hommes, ils ne seraient pas seulement malheureux, mais grossiers, rudes, intraitables, et nous voyons que ceux qui, dans le monde, restent isolés du commerce des femmes ont généralement un caractère disgracieux et même brutal. Ce sont donc elles, ...

La femme est le savon de l’homme

La femme est le savon de l’homme. La femme nettoie l’homme de bien des défauts : elle le corrige de ses instincts grossiers et le décore d’une foule de qualités aimables, dans cet âge surtout où il est porté, par le plus doux des penchants, à lui offrir les prémices de son cœur. C’est elle ...