La femme ne doit pas apporter de tête dans le ménage:

La femme ne doit pas apporter de tête dans le ménage:

Le mot tête se prend pour entêtement, volonté opiniâtre, dans ce vieux proverbe qui correspond très exactement, par le sens et par l’expression, à la maxime latine du moyen âge :  « La femme ne doit pas avoir une tête à elle, c’est-à-dire ne doit pas agir d’après sa propre tête.

C’est assez d’une seule tête chez un couple conjugal. S’il y en avait deux, elles ne sauraient compatir ensemble, car deux têtes de cette espèce ne sont pas de celles qui puissent réaliser le symbole proverbial des deux tétes dans un bonnet. Elles se choqueraient sans cesse comme les têtes de deux béliers furieux, et Dieu sait quels graves accidents il en résulterait pour l’une et pour l’autre. Il faut donc que la femme renonce à la sienne, qu’elle se soumette à l’autorité raisonnable de son mari, et qu’elle n’ait d’autre volonté que la volonté de son mari.

Les Danois disent : Heureux ménage, lorsque la femme est sans volonté et qu’elle consulte son mari.

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.