La femme est un mal nécessaire

La femme est un mal nécessaire.

Millier malum necessarium, proverbe de tous les temps et de tous les lieux, pour signifier que l’homme ne peut se passer de la femme et qu’il doit s’appliquer à vivre avec elle aussi bien que possible, puisqu’il ne saurait vivre sans elle.

Un personnage de l’antiquité, qui avait épousé une femme presque naine, s’en excusait en disant : « J’ai choisi le plus petit des maux. »

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.