Il ne faut pas se fier à femme morte

Il ne faut pas se fier à femme morte.

Voilà une fameuse hyperbole proverbiale! elle est traduite de ce texte latin : Diogénien, grammairien qui vivait sous l’empereur Adrien, dit dans son recueil de proverbes qu’elle fut imaginée par allusion à la funeste aventure d’un jeune homme qui, étant allé visiter le tombeau de sa marâtre, fut écrasé par la chute d’une colonne élevée sur ce tombeau.

Les Anglais expriment la même défiance envers les femmes, en disant que le diable assoupit rarement leurs mensonges dans la fosse

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.