Voyager dans le pays de Tendre

Voyager dans le pays de Tendre.

Se dit d’une personne dont les propos et la conduite annoncent un penchant décidé pour l’amour.

Fontenelle a fait usage de cette expression en parlant de la reine Elisabeth d’Angleterre, qui, comme on sait, joignit aux qualités d’un grand roi la coquetterie d’une femme. « Elisabeth, dit-il, faisait « peut-être quelques pas dans le pags de Tendre, mais assurément elle se gardait bien d’aller jusqu’au bout. »

On emploie aussi dans le même sens l’expression voguer ou naviguer sur le fleuve de Tendre, qu’on trouve dans ces vers de la dixième satire de Boileau :

Puis bientôt en grande eau sur le fleuve de Tendre
Naviguer à souhait, tout dire et tout entendre.

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.