Tous les maris contents danseraient sur le dos d’une assiette

Tous les maris contents danseraient sur le dos d’une assiette.

Et sans doute aussi toutes les épouses contentes, car il n’est point de raison qui nécessite pour elles une plus grande salle de bal. Cette hyperbole proverbiale a son analogue chez les Languedociens, qui disent ; Toutés lous maris që sou countens dansarien su lou cuou d’un veirë, — tous les maris qui sont contents danseraient sur le cul d’un verre.

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.