Plainte pour le quatrième centenaire d’un amour de Louis Aragon

Ajouter un commentaire

* Plainte pour le quatrième centenaire d’un amour * « L’amour survit aux revers de nos armes Linceul d’amour à minuit se découd Les diamants naissent au fond des larmes L’avril encore éclaire l’époque où S’étend sur nous cette ombre aux pieds d’argile Jeunesse peut rêver la corde au cou Elle oublia Charles-Quint pour Virgile … Lire la suite­­