Qui est ami de tous ne l’est de personne

Qui est ami de tous ne l’est de personne.

Il en est de l’amitié comme d’une essence précieuse qui perd sa vertu quand on la délaye dans une trop grande quantité d’eau. Ce sentiment n’a de force qu’autant qu’il reste concentré dans un couple d’êtres d’élite. S’il s’épanche sur beaucoup de gens, il s’amoindrit tellement qu’il n’en vient presque rien à personne. Pluralité d’amis, nullité d’amis.

« L’amitié, dit Plutarque, nous serre et nous unit; plusieurs amitiés nous séparent et nous distraient.

« La pluralité d’amis convient à ceux qui veulent « user de leurs amis sans se soucier de les servir « réciproquement : ce qui vaut autant à dire qu’elle « convient à des gens qui ne savent ce que c’est qu’a« mitié. Ne touche point à plusieurs dans la main, « disait Pylhagorc ; c’est-à-dire ne fais pas beaucoup a d’amis… Qui a tant d’amis, certes assister à tous « il est du tout impossible, et ne gratifier à nul il «n’y aurait point d’apparence; et en gratifiant à « tous en offenser plusieurs, il serait aussi trop fâ« cheux. » (De la pluralité d’amis.)

A nul n’est vrai ami qui de soi-même est ennemi.

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.