Il faut éprouver les amis aux petites occasions et les employer aux grandes

Il faut éprouver les amis aux petites occasions et les employer aux grandes.

Il faut les éprouver aux petites occasions, parce qu’il ne -s’agit alors que de certains actes de complaisance qui ne doivent pas leur être onéreux ; mais il faut avoir soin d’éviter, dans ces épreuves, jusqu’à la moindre apparence d’indiscrétion et d’importunité, de manière, qu’elles ne leur paraissent que des témoignages de la confiance qu’ils inspirent, et, pour ainsi dire, des hommages rendus à l’excellence de leurs sentiments. C’est là le meilleur moyen de sonder leurs bonnes dispositions, dont on a besoin de ne pas douter, lorsqu’un malheur pressant force de faire appel à leur aide et protection.

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.