Il faut être le compagnon et non le maître de sa femme

Il faut être le compagnon et non le maître de sa femme. Traduction littérale du proverbe roman : De sa molher cal estre Lo companho no lo maestre. Il faut que l’autorité d’un mari sur sa femme soit celle de la raison. Il doit s’appliquer à la diriger par de sages conseils, non par des ...

Maison faite et femme à faire

Maison faite et femme à faire. Il faut acheter une maison toute faite, afin de ne pas être exposé aux inconvénients et aux dépenses qu’entraîne la bâtisse, et il faut prendre une jeune femme dont le caractère ne soit pas entièrement formé, afin de pouvoir la façonner sans peine à la manière de vivre qu’on ...

Il ne s’est jamais trouvé à pareilles noces.

Il ne s’est jamais trouvé à pareilles noces. Il n’a jamais éprouvé un pareil traitement. Si je rapporte ici cette locution, c’est qu’elle est fondée sur un usage bon à connaître, pratiqué jadis en Poitou, après les repas d’épousailles. Les convives, en sortant de table, n’avaient rien de plus pressé que de mettre leurs mitaines ...

Les femmes demandent si un homme est discret, comme les hommes si une femme est belle 1

Les femmes demandent si un homme est discret, comme les hommes si une femme est belle. La discrétion des hommes tente les femmes autant que la beauté des femmes tente les hommes, et les deux sexes suivent plus volontiers l’attrait naturel qui les invite à se rapprocher, quand ils sont assurés de rencontrer, l’un chez ...

De ce qu’on dit des femmes, il n’en faut croire que la moitié

De ce qu’on dit des femmes, il n’en faut croire que la moitié. Proverbe dont on ne fait l’application qu’en parlant des aventures qu’on leur attribue. « De ces choses-là, suivant l’historien Mézerai, on en compte toujours beaucoup plus qu’il n’y en a, et il y en a toujours beaucoup plus qu’on n’en sait. » ...

La langue des femmes est leur épée, et elles ne la laissent pas rouiller

La langue des femmes est leur épée, et elles ne la laissent pas rouiller. Proverbe que nous avons reçu des Chinois qui, du reste, ne se bornent pas à une telle plaisanterie sur l’intempérance de la langue féminine, car un de leurs livres classiques met le babil fatigant au nombre des sept causes de divorce ...

Trois femmes font un marché

Trois femmes font un marché. C’est-à-dire qu’elles échangent entre elles autant de paroles qu’il s’en échange dans un marché. Le proverbe italien associe une oie aux trois femmes  On trouve dans le recueil de Gabriel Meurier : Deux femmes font un plaid, trois un grand caquet, quatre un plein marché. Il y a dans tous ...

Les femmes sont comme les paons dont les plumes deviennent plus belles en vieillissant

Les femmes sont comme les paons dont les plumes deviennent plus belles en vieillissant. Le plumage des paons acquiert plus de lustre avec les années et la toilette des femmes devient plus brillante à mesure que leur jeunesse diminue, car elles cherchent à suppléer, par les prestiges de l’art, aux charmes naturels que chaque jour ...

Les femmes sont comme les énigmes qui ne plaisent plus quand on les a devinées

Les femmes sont comme les énigmes qui ne plaisent plus quand on les a devinées. Cette comparaison proverbiale existe dans beaucoup de langues comme dans la nôtre, et elle a été employée par beaucoup d’écrivains qui s’accordent à la regarder comme vraie. Cependant, malgré cette imposante unanimité d’opinion, je ne puis me résoudre à penser ...

La vieillesse est l’enfer des femmes

La vieillesse est l’enfer des femmes. C’est ce que répétait la belle et spirituelle Ninon de Lenclos, qui vécut, pour ainsi dire, sans vieillir, inspira une passion à l’âge de quatre-vingts ans et mourut à quatre-vingt-onze… Si elle sentait cette cruelle vérité, combien plus doivent la sentir les autres femmes qui n’ont pas, comme elle, ...