Amour, amour quand tu nous tiens, on peut bien dire : Adieu prudence.

Amour, amour quand tu nous tiens, on peut bien dire : Adieu prudence. Jean de La Fontaine « Saint-Valentin – Amour, toujours – Citations », Jean de La Fontaine, Direct Soir, nº 700, Vendredi 12 février 2010, p. 9

L’amour est clair comme le jour, l’amour est simple comme bonjour, l’amour est un comme la main

L’amour est clair comme le jour, l’amour est simple comme bonjour, l’amour est un comme la main, c’est ton amour et le mien… Jacques Prévert « Saint-Valentin – Amour, toujours – Citations », Jacques Prévert, Direct Soir, nº 700, Vendredi 12 février 2010, p. 9

L’amour est une course d’obstacles ; au dernier, il tombe de lui-même

L’amour est une course d’obstacles ; au dernier, il tombe de lui-même. Gaston Salandri La Revue blanche, Gaston Salandri, éd. Gallica, 1892, p. 42

Nous devons nous détruire ou nous aimer

Nous devons nous détruire ou nous aimer, et les hommes – nous le craignons – préféreront se détruire. René Girard Achever Clausewitz, René Girard, éd. Carnets Nord, 2007 (ISBN 978-235536-002-2), p. 102

L’amour n’est qu’un feu à transmettre. Le feu n’est qu’un amour à surprendre

L’amour n’est qu’un feu à transmettre. Le feu n’est qu’un amour à surprendre. Gaston Bachelard La Psychanalyse du feu, Gaston Bachelard, éd. Gallimard, coll. NRF idées, 1949, chap. 3 (« Psychanalyse et préhistoire »), p. 48

Prophète de haine ! C’est le seul chemin qui mène à l’amour

Gœtz : Qui es-tu ? Karl : Prophète comme toi. Gœtz : Prophète de haine ! Karl : C’est le seul chemin qui mène à l’amour. Jean-Paul Sartre Dialogue entre Karl et Gœtz, le premier voulant que l’armée des pauvres massacre les riches et le second qu’elle se disperse pour vivre dans le Christ, en refusant tout combat. Le Diable et ...

On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de la tombe on se retourne pour regarder en arrière

Perdican : […] On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de la tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : « J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non ...

La connaissance d’un être est un sentiment négatif : le sentiment positif, la réalité, c’est l’angoisse d’être toujours étranger à ce qu’on aime

Gisors : La connaissance d’un être est un sentiment négatif : le sentiment positif, la réalité, c’est l’angoisse d’être toujours étranger à ce qu’on aime. André Malraux La Condition humaine (1933), Malraux, éd. Galimard, coll. Folio, 1997 (ISBN 2-07-036001-6), p. 226

amour – vous mord, vous moud, vous cloue, mais vous ouvre âme et corps

amour – vous mord, vous moud, vous cloue, mais vous ouvre âme et corps. Michel Leiris Langage tangage ou Ce que les mots me disent, éd. Gallimard (ISBN 2-07-074211-3), p. 10

L’amour, c’est la salutation des anges aux astres

L’amour, c’est la salutation des anges aux astres. Victor Hugo Les Misérables, Victor Hugo, éd. J. Hetzel et A. Quantin, 1882, partie IV, chap. 4, p. 193