Mieux vaut un mari sans amour qu’un mari jaloux


Mieux vaut un mari sans amour qu’un mari jaloux.

« Les femmes, disait madame de Coulanges, ne veulent de la jalousie que de ceux dont elles pourraient être jalouses. » Par conséquent, elles ne doivent pas vouloir de celle de leurs maris qu’elles n’aiment guère et qui le leur rendent bien, car, s’ils sont jaloux, c’est ordinairement sans amour. La jalousie de ces messieurs leur est antipathique au suprême degré, parce qu’elle leur fait sentir qu’ils se défient d’elles et veulent les tenir sous leur dépendance : deux attentats odieux dont elles sont cruellement blessées .-Mais la jalousie de leurs amants ne saurait leur déplaire ; elles la regardent comme un témoignage de l’amour qu’elles leur inspirent, et si elle devient quelquefois désagréable, elles la leur pardonnent aisément. Eh ! comment persisteraient elles à trouver mauvais un effet provenu d’une cause si bonne et si belle !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notify of

wpDiscuz