Faire l’amour en toute saison est ce qui distingue l’homme des bêtes 1


Faire l’amour en toute saison est ce qui distingue l’homme des bêtes.

« Il n’est permis aux animaux de se livrer aux plaisirs de l’amour qu’en une saison de l’année.  L’homme seul peut les goûter en tout temps jusque  dans l’extrême vieillesse. » (Entretiens de Socrate, i, 19.)

Cette observation proverbiale a été réunie par Beaumarchais, d’une manière piquante et spirituelle, à une autre observation également proverbiale, dans cette phrase que le jardinier Antonio, pris de vin, adresse à la comtesse Almaviva : « Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, madame, il n’y a que que ça qui nous distingue des autres bêtes. » (Mariage de Figaro, act. II, se. xxi.)

On connaît la répartie de madame de la Sablière à son oncle, qui la moralisait eu lui disant : « Quoi ! ma nièce, toujours et toujours des amours!… mais  les bêtes mêmes n’ont qu’un temps pour cela. — « Eh! mon oncle, c’est que ce sont des bêtes. »

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Faire l’amour en toute saison est ce qui distingue l’homme des bêtes"

Notify of

Invité
3 années 1 mois plus tôt

Très belle citation et tellement vrai 🙂

wpDiscuz